Galerie C
Galerie C
© Jérôme Zonder, « Fruit du cinéma #12 », fusain et mine de plomb sur papier, 24×32 cm, 2019 copie.jpg

Homo faber
31.10-21.12.19

Jérôme Zonder

La narration et l’incarnation. L’œil et la main.

Convoquant les attributs manifestes de l’espèce humaine - l’œil et la main - JÉRÔME ZONDER poursuit ses recherches autour du portrait, dans le cadre d’HOMO FABER, une exposition présentée à la Galerie C du 31 octobre au 21 décembre 2019. L’exposition se prolonge au Musée des beaux-arts Le Locle du 1er novembre 2019 au 26 janvier 2020.

L’artiste français fouille la matière de l’image et sa densité, interrogeant l’identité d’un sujet, sujet qui se réfléchit, qui se fabrique et qui se pense dans le réel.

Le motif de l’œil, reptilien, humain, ou humanoïde, mais toujours du ressort de l’image cinématographique, invoque une narration frontale. Regardant et regardé, l’œil, porteur des histoires originelles, se décline en série au sein de l’exposition, creusant un portrait non pas du geste, mais de l’Autre et d’une intériorité incommensurable.

C’est un appel différent que celui de ces paumes érigées comme des cartographies rhizomiques, qui semblent ne se saisir de rien, mais saisir le tout. Avec ces neuf mains présentées ici, Zonder met en oeuvre une corporalité. Il renouvelle de manière inédite les codes du portrait et va chercher l’identité du sujet dans la matière de l’image, dans la physicalité du dessin. Ce qu’il nous donne à voir, l’intérieur de la main, est également le réceptacle d’un récit mouvant, tracé au rythme des lignes, du trait, des fêlures.

Jérôme Zonder utilise son corps, son corps d’homme, son corps d’artiste, son corps de mémoire, son corps façonné, fabriqué, son corps-outils, son corps-identité. Son corps sous le joug d’une incarnation qu’il s’emploie à sauver, d’abord d’elle-même, puis d’un temps qui la résilie.

Ce temps qui dissout, qui désincarne, qui afflue, qui informe, qui dévore, ce temps-là est celui qui s’est emparé d’un œil, l’œil de Zonder, qui ausculte les possibles coexistences du dessin et de l’image mécanique.

Jérôme Zonder est un artiste présent. Il se meut dans le dessin, réinvente les chairs et les temporalités, il fait le dessin par le corps, sans même l’entremise du crayon. Sous l’empreinte du doigt, il l’étreint.

Vendredi 01.11.19, 18h30 - Vernissage de Blow Up, au Musée des beaux-arts Le Locle. L'exposition est visible jusqu'au 26 janvier 2020.

Samedi 02.11.19, 11h - Regards croisés au MahN: conversation avec Jérôme Zonder et Léopold Rabus à l’occasion de son exposition Rencontres. L’événement est co-animé par Antonia Nessi, codirectrice du MahN et Christian Egger.

Mercredi 13.11.19, 18h
- Visite guidée de l’exposition Homo Faber

Mercredi 13.11.19, 20h - Performance de Luca Forcucci

Téléchargez le dossier de presse: ici