Galerie C
Galerie C
Porchet_Cyril_flower_2016.jpg

Cyril Porchet

 

....

Né à Genève en 1984, Cyril Porchet vit et travaille désormais à Lausanne. En 2005, il débute ses études à l’Ecole d’art et de design de Lausanne (ECAL). Après avoir obtenu en 2009 son bachelor en communication visuelle et photographie, Cyril Porchet poursuit en 2011 avec un master en direction artistique.

Pour son travail de diplôme, le jeune artiste réalise « Séduction », une série photographique initiée en 2009 pour laquelle, il choisit de photographier le chœur des églises baroques les plus grandioses de France, d’Allemagne et d’Autriche. Véritable saturation visuelle, l’ornementation baroque concentrée et très chargée rend indissociable l’autel des parois.[1]Avec cette série articulée en dix images de grand format, Cyril Porchet souligne d’une part la mise en scène ostentatoire d’une idéologie. D’autre part, considérant le baroque par sa somptuosité et son opulence comme une métaphore du spectacle, le photographe rejoint la théorie critique du capitalisme émise par Guy Debord dans « La Société du spectacle ».[2]Avec ce premier travail photographique sériel, Cyril Porchet remporte en 2010 le prestigieux Prix fédéral suisse de design (Swiss Design Awards). Ce qui lui vaut une parution dans Wallpaper Magazine, où il est repéré par le galeriste et marchand d’art Larry Gagosian.

À cette série qui connut un rapide succès, Cyril Porchet donne une réponse contemporaine aux églises baroques en s’intéressant à un autre lieu d’exercice du pouvoir : les assemblées générales des grandes entreprises européennes. En résulte la série « Meetings » présentant de vastes salles, aux écrans lumineux immaculés et aux chaises rigoureusement alignées.[3]Puis dans la continuité de cette volonté de photographier les architectures de pouvoir. Cyril Porchet, photographe d’expérimentation immortalise avec « Speech » la rhétorique du langage, outil du pouvoir politique par le biais d’un dispositif ingénieux. Il s’agit de haut-parleurs remplis d’eau diffusant des discours politiques. Sous l’effet des propos amplifiés, l’eau prend une structure particulière, matérialisant les voix politiques en fractales.[4]

Dès 2013, captivé par les mouvements de foules, l’artiste s’intéresse aux rassemblements folkloriques pour produire « Crowd », d’étourdissantes photographies, représentatives de fourmilières humaines. Entre 2012 et 2014, Cyril Porchet travaille sur la série « Reina » portant un regard singulier sur l’un des moments forts du Carnaval de Santa Cruz de Tenerife aux Canaries : le gala d’élection de la Reine. « Reina » fit l’objet d’une installation sur la façade de l’ancienne prison de Vevey lors de l’édition 2018 du Festival Images.

En 2016, l’artiste avec « Flowers » entreprend une nouvelle série de photographies. La prise de vue du bouquet de fleurs dure plusieurs jours, afin que la transformation florale puisse être mise en aplat sur un seul et unique négatif.

Le travail de Cyril Porchet a été exposé dans différents musées et galeries, entre autres à la maison européenne de la photographie (MEP) de Paris et au Museum für Gestaltung, à Zurich. En 2016, les œuvres du jeune photographe sont présentées par la Galerie C lors de la foire de photographie contemporaine « Fotofever » au Carrousel du Louvre, Paris. La même année, le travail de l’artiste est exposé à l’occasion des cinq ans de la Galerie C. Un an plus tard, en 2017, Cyril Porchet participe à « L’anniversaire de l’art » à Neuchâtel, ainsi qu’à l’exposition « Behind The Hill » à la Galerie C. En 2018, le travail du jeune artiste est présenté à « Athens Photo Festival » ; lors de « La Nuit des Images » au Musée de l’Elysée, à Lausanne ; ainsi que lors du « Festival Images » à Vevey.

Ses œuvres sont conservées dans plusieurs collections, parmi lesquelles on peut compter la collection privée du marchand d’art et collectionneur Larry Gagosian ou encore la Maison Européenne de la photographie.

[1] Isabelle Falconier: Dieu s’habille en baroque, in : L’Hebdo. https://cyrilporchet.com/texts/dieu-shabille-en-baroque/
[2] Aurélia Müller: Images de séduction, Swiss Design Awards 2010.
http://www.swissdesignawards.ch/federaldesign/2010/cyril-porchet/index.html?lang=fr
[3] Catherine Cochard: Le pouvoir du signifiant, in : Le Temps, hors-série art.
https://cyrilporchet.com/texts/cyril-porchet-le-pouvoir-du-signifiant/
[4] Id.

..

Cyril Porchet was born 1984 in Geneva (Switzerland). He lives and works in Lausanne (Switzerland). He was awarded a bachelor in visual communication and photography in 2009, and then a master degree in artistic direction in 2011, both from the “Ecole cantonale d’art de Lausanne” (ECAL). His work was rapidly recognized and awarded several prizes, including the prestigious “Prix fédéral suisse de design”, three times.

He has exposed in different museums and galleries, including the “Maison européenne de la photographie” (MEP) in Paris, and the “Museum für Gestaltung” in Zurich (Switzerland). His work is conserved in several collections, notably that of the well known art dealer and collector, Larry Gagosian.

....

Plus d'informations cyrilporchet.com