Galerie C
Galerie C
Hanabis_rose_nuage.jpg

Christian Gonzenbach

 

 

....

Né en 1975 à Genève, Christian Gonzenbach vit et travaille à Genève. Après des études de biologie, il poursuit une formation à la Haute école d’art et de design de Genève (HEAD), durant laquelle il effectue une résidence au Japon. Il termine un Master au Chelsea College of Art and Design à Londres en 2005. Depuis 2001, parallèlement à son activité de plasticien, Christian Gonzenbach enseigne à la HEAD. Récompensé par différentes distinctions (Bourse Berthoud, Bourse Lissignol, Prix Irène Reymond, Swiss Artist in Lab), le travail de Christian Gonzenbach a été exposé au sein de nombreuses institutions: Musée des beaux-arts Le Locle (2006), Abbatiale de Bellelay (2009), Musée Maillol (2010), Museo Cantonale d’Arte Lugano (2011), Ferme-Asile Sion (2012), Aargauerkunsthaus (2012), Palais de Tokyo (2012), Château de Gruyères (2016), Musée de l’Ariana (2017).

Les oeuvres de Christian Gonzenbach figurent notamment dans les collections suivantes: Musée de l’Ariana (Genève), Aargauer Kunsthaus, Musée de design et d’arts appliqués contemporains (Lausanne), Museo Cantonale d’Arte (Lugano), Musée de la Chasse et de la Nature (Paris). Essl Museum (Vienne), Victoria and Albert Museum (Londres), Fonds Cantonal d’art contemporain (FCAC), Fonds Municipal de la ville de Genève (FMAC), Musée Royal de Mariemont (Belgique), Collection Pictet & Cie (Genève), Collection Julius Baer (Zurich).

Le travail de Christian Gonzenbachse caractérise par sa capacité à faire surgir des formes inédites: détournant l’objet de son état primaire, il insuffle une dimension nouvelle à ce dernier tout en conservant ses qualités intrinsèques. Expérimental, le travail de l’artiste explore avec ingéniosité des matérialités incongrues:
«Partant de ses compétences de céramiste, il tend à créer des formes par l’empreinte, plus ou moins altérée, d’autres. En résulte des témoignages d’une époque, disons la nôtre, qu’il nous appartient de déchiffrer. (1) En prenant ses sujets à rebours, en se plaisant à les définir en creux, Christian Gonzenbach surprend le spectateur par la sensation de familiarité qui émane de ses oeuvres, troublante car à peine perçue que sitôt contredite par des déplacements d’ordres divers: matériaux, échelles, inversions.» (2)
« Les matériaux s’articulent de manière alchimique, la fonte de métal (aluminium, plomb, étain), le charbon, le ciment, le polystyrène, le soufre, le plâtre. Les pièces de Christian Gonzenbach dialoguent avec l’espace, essayant comme nous de trouver leur place entre trop et pas assez.» (3)

(1) Jérémie Gindre, Fossiles d’hier et d’aujourd’hui, in: «Christian Gonzenbach, Petite retrospective», Musée des beaux-arts Le Locle, 2006, p.VI
(2) http://ge.ch/culture/oeuvres-du-mois/2011-07/christian-gonzenbach
(3) Christian Gonzenbach à propos de l’installation réalisée à la Galerie C, à l'occasion de l'exposition "INVERSO".

..

More to come soon.

....

Plus d'informations http://www.gonzenbach.net