Galerie C
Galerie C
juin_1.JPG

Lionel Sabatté

 

....

Né à Toulouse en 1975, Lionel Sabatté vit et travaille entre Paris et Los Angeles. Enseignant de sport à ses premières heures, il débute des études à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris, dont il ressort diplômé en 2003, rejoignant l’atelier de Vladimir Veličković puis de Dominique Gauthier.

Dès ses premières créations, on le retrouve dans des manifestations collectives d’envergure comme l’exposition « Serendipity » du Palais de Tokyo, « I Still Believe in Miracles » du Musée d’art moderne de la ville de Paris en 2005 ou à l’Arte Vidéo Night du Centre Georges Pompidou en 2009.

Très présent sur la scène parisienne, il figure par exemple à la FIAC : il expose en 2011 « La meute » ou « Le crocodile en pièces » en 2002 dans le Jardin des Plantes. Une grande rétrospective est organisée en 2014 intitulée « Lionel Sabatté, Un autre monde », à l’abbaye Saint-Jean d’Orbestier. En 2015, il collabore à l’exposition « Recto/Verso » de la Fondation Louis Vuitton, « A l’Ombre d’Eros. L’amour, la mort, la vie » au Monastère royal de Brou, à « De mineralis, pierres de visions » de l’Institution d’art contemporain de Villeurbanne ou encore à « Who’s afraid of picture(s) 2 » du Centre d’art contemporain de Perpignan. En 2016, il était à l’affiche de nombreuses expositions nationales et internationales au MAC Arteum de Châteauneuf-le-Rouge (« Charbons fertiles ») ou au Parvis de Tarbes (« La Désobéissance », à la Galerie Biesenbach à Cologne (« Curcuma »).

En 2017, les oeuvres de l’artiste étaient exposées dans diverses collectives, au Château de Champlitte et au MUCEM notamment, et quatre expositions personnelles lui étaient consacrées: Musée de la Chasse de Paris, Galerie C (Suisse) Musée Joseph Denais, et Please do not enter (Los Angeles). 
En 2017 toujours, Lionel Sabatté remporte le Prix Drawing Now. Suite à ce prix, une exposition personelle lui est consacrée en 2018 chez Christie’s France. Lauréat du Patio de La Maison Rouge, il expose dans le patio de l’institution une réalisation in situ (2018 également),

Il crée également le projet « Phoenix rouge » à l’île Maurice, une sculpture répondant à une commande publique de l’UNESCO.

Les œuvres de Lionel Sabatté figurent dans divers institutions: CNAP - Centre National des Arts Plastiques, FRAC Saint-Leu, Musée de l’Abbaye Sainte-Croix des Sables d’Olonne, Aquarium de Paris, La Maison Rouge-Fondation Antoine de Galbert, CAFA Art Museum Beijing, FRAC Réunion.

Le travail de Lionel Sabatté s’ancre dans un imaginaire terriblement envoûtant, délaissant nos émotions esthétiques à un vacillement entre beauté inquiétante et désir répulsif. Lionel Sabatté s’attèle à instaurer une archéologie du présent en décelant une beauté inquiétante dans la survivance de la matière: nous voilà confrontés avec notre propre monstruosité par le biais de ce surgissement animal. Étrange rassemblement que ces êtres aux attentions énigmatiques, se dressant fièrement afin de nous remémorer que « les monstres (…) ne sont pas contre-nature mais contre la nature à laquelle nous sommes habitués. ». (1)

(1) Umberto Eco, Le Laid dans le symbolisme universel, in: «Histoire de la beauté», Paris: Flammarion, 2010, p.147

..

Born in 1975, Lionel Sabatté lives and works in Paris and Los Angeles. After initially teaching sport, he began his studies at the “l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris”, in the studios of Vladimir Veličković and then Dominique Gauthier. He was awarded a diploma in 2003. 

He has exposed both solo and collectively in many exhibitions all over the world – Germany, China, and in France including La Réunion where he spent his youth.
His very first creations can be found in important collective exhibitions, such as “Serendipity” at the Palais de Tokyo, “I Still Believe in Miracles” at the “Musée d’art moderne de la ville de Paris” in 2005, or the “Arte Vidéo Night” in the Centre Georges Pompidou in 2009.

Very present in the Parisian scene, he featured, e.g. at the FIAC with “La meute” (The pack) in 2011, or “Le crocodile en pièces” (Parts of a crocodile) in 2002 at the “Jardin des Plantes”. In 2014, a major retrospective entitled “Lionel Sabatté, Un autre monde » (Lionel Sabatté, another world) was organized at the “Abbaye Saint-Jean d’Orbestier”. In 2015, he collaborated at the exhibitions “Recto/Verso” at the “Fondation Louis Vuitton”, “A l’Ombre d’Eros. L’amour, la mort, la vie” (In the shadow of Eros. Love, death, life) at the “Monastère royal de Brou”, “De mineralis, Pierres de visions” at the “Institution d’art contemporaine de Villeurbanne” and also “Who’s afraid of picture(s) 2” at the “Centre d’art contemporain de Perpignan”.

His works are present in various museums in France (FRAC de Saint-Leu, Musée de l’Abbaye Sainte-Croix des Sables d’Olonne, l’Aquarium de Paris or la Maison Rouge) as well as in Germany and China. In 2016, he was present at many national and international exhibitions - the “MAC Arteum” at Châteauneuf-le-Rouge” (Charbons fertiles”), the “Parvis” in Tarbes (La Désobéissance”), at the Galerie Biesenbach in Cologne (Curcuma”) and at the Sade Gallery in Los Angeles (“Lune Grise”). 

In 2017, three solo shows were presented – at the “Musée de la Chasse” in Paris, at Galerie C and at the « Musée Joseph Denais ». He also won the Drawing Now Prize the same year.

In 2018, his works will be shown at the « Villa Bernasconi Geneva », and at the « Atelier d’Estienne ». Winner of the 2018 Patio Maison Rouge Award, a solo show will be held till May 2018.

He also created the project “Phoenix rouge” at Mauritius – a sculpture commissioned by UNESCO.

....

Plus d'informations http://lionelsabatte.org