Galerie C
Galerie C
2015.01.15_gc_fragile_espaces-103.jpg

Maude Schneider

 

....

Née en 1980 dans le canton de Neuchâtel, Maude Schneider travaille en tant que céramiste indépendante depuis 2004. Ayant étudié à l’Ecole des Arts décoratifs de Genève et à l’HEAD, elle enseigne actuellement au CEPV et au Centre de Formation Professionnelle Arts Appliqués à Genève.

Le travail de Maude Schneider a été exposé au sein de divers institutions et événements tels que: Musée National Beijing (2017), Kunsthalle Luzern (2017), Quartier Général (2016), Musée Ariana Genève (2015, 2009), Kunstmuseum Thun (2013), MUDAC - Musée d’art et de design contemporain Lausanne (2013, 2001), La Fonderie - Espace Kugler Genève (2011), La Nef - Le Noirmont (2010), Château de Nyon (2009). L’artiste a été également été récompensée par différentes distinctions et bourses: Prix Bachelin (2014), Bourse Berthoud, Lissignol-Chevalier, Galland (2010), Prix de la 69ème Biennale d’art contemporain de la Société des amis du Musée des beaux-arts de la Chaux-de-Fonds (2010).

Maude Schneider propose une sublime exploration du quotidien qui est le nôtre, en alliant subtilement esthétisme et symbolisme. Marquées par une indubitable maîtrise de l’art céramique, les oeuvres de l’artiste renvoient à des objets de la banalité dont le détournement contraint le spectateur à un silence pénétrant. Certes fragiles, les oeuvres s’inscrivent néanmoins dans une durabilité matérielle.
La délicatesse s’emparent du travail de Maude Schneider, qui offre pourtant une réflexion poignante par la suggestion: les oeuvres par leur unique présence sous-entendent continuellement un geste, qui s’affirme comme un élément fantomatique, une présence fragile qui s’est effondrée, dont il ne demeure plus que l’empreinte. Tout en élégance, le traitement de la céramique renvoie à la vulnérabilité de la condition humaine, conférant aux œuvres de l’artiste un poétisme mimétique qui s’inscrit dès lors dans la controverse.

Par une réappropriation de la réalité, Maude Schneider parvient avec vivacité à insuffler un souffle contemporain à la céramique, tout en conservant cette veine interpellatrice et un langage plastique détonant.

..

Maude Schneider who was born in 1980 in the canton of Neuchâtel has worked as an independent ceramist since 2004. Having studied at the "Ecole des Arts décoratifs" in Geneva" and the "Haute école d'art et de design" in Geneva, she now teaches at the "Centre d'enseignement professionnel de Vevey" and the " Centre de Formation Professionnelle Arts Appliqués" in Geneva. The artist was awarded the August Bachelin Prize for 2014.

Maude Schneider proposes a sublime exploration of our daily life by subtly combining aesthetics and symbolism. Our consumer society is put into question by her works that, although certainly fragile, are lasting in contrary to our way of life, characterized by an excess of modernity that leads to overconsumption. Her work translate the main preoccupation of the artist that is to leave place to the unsaid to those who wish to ignore the status.

By a reappropriation of reality, Maude Schneider manages to intensely give rise to a contemporary breath of wind to ceramics, but at the same time retaining her own interpellation and an explosive plastic language.

....

Plus d'informations ceraquoi.ch