Galerie C
Galerie C
© Simon Pasieka, %22Narcisse%22, huile sur toile, 25x25 cm, 2017. Courtesy Galerie C.jpg

Oh Peinture !
26.04-02.06.18

David Moses, Simon Pasieka, Léopold Rabus, Stéphane Zaech

« Oh Peinture ! » réunit quatre artistes qui osent inscrire leur peinture dans une figuration affranchie: DAVID MOSES, SIMON PASIEKA, LÉOPOLD RABUS et STÉPHANE ZAECH. En convoquant des artistes contemporains originaires de Suisse, d’Allemagne et de France, il s’agit de dresser un état des lieux de la situation de la peinture actuelle. Si un certain attrait au romantisme et au paysage émerge des quatre univers présentés au sein de l’exposition, l’élément majeur qui rallie les quatre plasticiens est la convocation d’une mélancolie et d’un onirisme, qui met en scène des constellations humaines, parfois absurdes, inquiétantes ou encore étranges. Loin d’être le sujet premier, le paysage est au service du regardeur qui doit reconstituer la trame. 

Après une exposition personelle au Museum Langmatt à Baden en 2017, Léopold Rabus revient en Suisse romande avec des oeuvres inédites.
Figure de proue de la peinture contemporaine suisse, il capte avec une jovialité saugrenue les lieux de l’oubli dans lesquels évoluent des personnages singuliers et déroutants. Depuis une quinzaine d’années, l’artiste neuchâtelois façonne des images au réalisme saisissant, les inscrivant sans détour dans la solitude excentrique des marges de la société.

David Moses s’empare de l’univers expressionniste du film d’horreur « Le Cabinet du docteur Caligari » alors que Simon Pasieka plonge le regardeur dans un récit utopique au sein duquel évolue des figures humaines enchantant le silence d’un rituel qui oscille entre beauté et froideur.

Chez Stéphane Zaech, le paysage habrite des figures parfois désarticulées, multipliées: les temporalités sont multiples et puisant dans le répértoire de la peinture classique, l’artiste y insuffle des détails contemporains.

Mercredi 23.05.18, 18h - Visite guidée de l'exposition "Oh Peinture !"

Téléchargez le dossier de presse: ici