Galerie C
Galerie C
47319214_10210532625670244_5600612352979369984_o.jpg

Polina Kanis

 

....

Née en 1985 à Leningrad, Polina Kanis a étudié à la Rodchenko Art School of Photography and Multimedia à Moscou (2008-2011) et à la Herzen State Pedagogical University à Saint-Pétersbourg.

Dans son travail réunissant principalement des vidéos et des performances, l’artiste fournit une analyse critique de la société actuelle, plus particulièrement de la société russe dans laquelle elle vit. Les relations sociales, l’éducation, la religion, la propagande sont quelques-uns de ses sujets de prédilection. Dans ses premières réalisations, Polina Kanis interprétait les divers rôles alors que ses récentes œuvres (« THE PROCEDURE », 2017 ; « THE SHIFT », 2016 ; « THE POOL », 2015 ; « CELEBRATION », 2014) la voient derrière la caméra, adoptant un style plus cinématographique.

Après avoir obtenu une résidence à la Cité des Arts, à Paris (2013, 2015), ainsi qu’à la Rote Fabrik, Pro Helvetia Zürich (2016). Débutée en 2017 et prolongée jusqu’en janvier 2019, Polina Kanis est en résidence à la Rijksakademie d’Amsterdam. Au cours de cette dernière , l’artiste dans la continuité de son travail critique envers le pouvoir, réalise sa dernière création. Avec ce récent travail, intitulé « Adaptative Degradation », Polina Kanis se réfère à un mythe médiéval, selon lequel un animal se mutile, afin de se rendre moins désirable et ainsi éviter de se faire capturer. Cet acte de résistance par la disparition fut repris par le penseur social anticapitaliste Franco Berardi, en parlant des zones de résistance humaine face à la crise économique et sociale contemporaine. Ce que nous retrouvons au sein de l’installation vidéo réalisée par l’artiste russe. Une téléopératrice est filmée dans un intérieur domestique, coachant des personnes à entrer dans une zone de résistance face à la perversité de la société capitaliste contemporaine. Sur son sweatshirt, un logo d’un animal se castrant se rapporte au mythe. Cette perte douloureuse devient le symbole d’une échappée héroïque de la société contemporaine. Tandis que l’installation grillagée fait allusion à la façon dont les gouvernements dirigent les chorégraphies humaines et bloquent le mouvement, tout autant qu’elle influence et limite notre prise de parole, nos possibilités et surtout notre liberté.

Honorée par différentes distinctions: Kandinsky Art Prize, shortlist in the “Young Artist, Project of the Year” category (2017); Sergei Kuryokhin Contemporary Art Award (2016); Russian contemporary art award (2016, 2015, 2011); Prix de l’Innovation de la Fondation Stella Art (2015); Kandinsky Art Prize (2010: Young Artist of the Year, 2011: Young Artist Project of the Year).

Les oeuvres de Polina Kanis figurent notamment dans les collections suivantes: Kadist Art Foundation Paris, Museum of Modern Art Warsaw, National Center for Contemporary Art Moscow, Aksenov Family Foundation Moscow, Gazprom Collection, The Foundation of Vladimir Smimov and Konstantin Sorokin Moscow, The Foundation Videoinsight Bologna, Stella Art Foundation Moscow, Multimedia Art Museum Moscow.

..

Born in 1985, Polina Kanis graduated from the Gertsen Pedagogical University and The Rodchenko Art School.
Interested in authority and education in disciplinarian societies and influenced particularly by the Russian environment in which she lives, Polina Kanis consistently reconsiders the boundaries between film, photography, and performance. Her early single-channel videos saw the artist perform different roles. Her subsequent works, however, bear witness to a shift towards a more cinematic mode, with Kanis now working behind the camera.

In 2010 she entered the long list of Kandinsky award within the "Young artist" nomination. In 2011 and in 2015, she was nominated for the state award "Innovation". Kanis's solo exhibitions were featured within the framework of Manifesta 10, Saint Petersburg, 2014, on the island of New Holland, Saint-Petersburg, 2013, and in Mystetskyi arsenal, Kiev, 2012. The artist has exhibited in various different European museums, galleries and art centres - notably the “Kunstquartier Bethanian” (Berlin 2015), the Museum of Modern Art in Warsaw (2013), the “Kunsthalle Düsseldorf” (2012), “Brot Kunsthalle” in Vienna (2012).

Kanis's works can be found in the following collections: the State Center of Contemporary Art, Moscow, Stella Art foundation, Moscow, Museum of modern art, Warsaw, The Art Vectors Investment Partnership Foundation, Vienna, the Foundation of Vladimir Smirnov and Konstantin Sorokin, Moscow, Foundation Videoinsight, Bologna. Polina was nominated for the "Innovation" award in 2015, for the film "Pool".

....

Plus d'informations polinakanis.com