Galerie C
Galerie C
_IMG0439.JPG

Les Rencontres de la photographie
02.07-23.09.18

Matthieu Gafsou, Anne Golaz

Puisque la photographie est une formidable "machine à explorer le temps", comme nous le rappelait Sam Stourdzé, Arles nous emmènera dans le futur avec un volet prometteur sur le transhumanisme de Matthieu Gafsou. (Libération, 22.03.18, à lire: ici)

Nous avons le plaisir de vous annoncer la présence des photographes Matthieu Gafsou et Anne Golaz, à ce que l'on considère comme l'un des plus grand rendez-vous de la photographie mondiale, Les Rencontres de la photographie d'Arles.

Matthieu Gafsou présentera sa nouvelle série "H+" à la Maison des Peintres. Inédite, la série sera dévoilée dans le cadre d'une exposition personnelle au sein du programme "Humanité augmentée". "

"H+" traite du transhumanisme, mouvement qui prône l’usage des sciences et des techniques afin d’améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains. Les photographies de "H+" sont peu contextualisées et elliptiques. Prises isolément, elles déroutent plus qu’elles n’explicitent. C’est une fois mises en réseau qu’elles tissent la toile d’un discours. Artificielles, les photos ressemblent à leur sujet : on ne sait plus si c’est le vivant qui s’éteint en devenant machine ou si l’inanimé prend vie. H+ parle de notre corps, de notre quotidien et de notre rapport à la technique autant qu’elle ouvre sur des perspectives d’avenir. Aucune réponse n’est donnée, mais l’exposition peut fonctionner à la fois comme un outil pour penser une question essentielle de notre présent et comme un espace poétique qui nous confronte à l’absurde de notre finitude. (Voir le dossier de presse: ici)

En attendant de découvrir le nouveau travail photographique de Matthieu Gafsou, retrouvez quelques articles de presse ici: Libération et Télérama !

Depuis sa création, les Rencontres d’Arles défendent la photographie et l’ensemble de ses acteurs. C’est dans cette volonté d’ouverture que les Rencontres d’Arles associent les galeries au Nouveau Prix Découverte.

En effet, par leur travail de défricheur, les galeries sont souvent les premières à repérer les talents de demain. Elles peuvent proposer un projet d’exposition d’un artiste qu’elles défendent et dont le travail a été récemment découvert ou mérite de l’être auprès d’une audience internationale.
Dix projets ont été retenus et seront exposés lors de la prochaine édition des Rencontres d’Arles, dont celui d'Anne Golaz avec la série "Corbeau". Nous vous donnons rendez-vous du 02 au 08 juillet, lors de la semaine d'ouverture, pour connaître le lauréat !

Plus d'informations: https://www.rencontres-arles.com/fr